Mise à jour : 16 novembre 2017
238724 visiteurs depuis le 10 mars 2007
Égreville, le lundi 22 janvier à 11h09
Logo de L'Hebdo de Charente-MaritimePublié par :
L'Hebdo de Charente-Maritime

L'éolien selon Yves Cochet

Père de "l'arrêté Cochet" du 8 juin 2001 « fixant les conditions d'achat de
l'électricité produite par les installations utilisant l'énergie mécanique du vent »
l'ex-ministre, aujourd'hui député Verts, livre sa réflexion sur l'éolien industriel.

« Il y a possibilité de faire de l'électricité avec les éoliennes, mais je pense surtout avec une installation off shore. On peut en mettre sur le littoral ou en campagne, mais se pose le problème de l'intégration dans le paysage. Je suis très favorable à l'énergie éolienne, je crois qu'il faut en faire de plus en plus. Mais on peut faire des fermes éoliennes à huit ou douze kilomètres du littoral, ça em...(bête) personne, ni les poissons, ni les pêcheurs, ni les oiseaux migrateurs. Pour moi, c'est ça qu'il faut faire. Mais il ne faut pas considérer les éoliennes à elles seules, c'est un panel d'énergies renouvelables qu'il faut choisir pour faire de l'électricité. C'est un ensemble qui pourra, par une transition, pouvoir faire le démantèlement et le remplacement, en 25 ans, du parc électronucléaire français et le remplacer par d'autres sources renouvelables. Cela en sachant qu'il faudrait d'abord diviser par deux notre consommation électrique, ce qui est très facile à faire du point de vue technique. On sait faire, mais il faut commencer par dire qu'avant de songer à des énergies alternatives, il y en a une dizaine, il faudrait être plus économes : pas de chauffage électrique, les ampoules basse consommation, l'électroménager moins gourmand en KW. Mais il faut au moins 25 ans pour changer tout ça ! »

Propos recueillis par Jean-Philippe BEQUET.
Non à l'éolien industriel Haut de page Recherche Contact À propos du site