Mise à jour : 16 novembre 2017
244863 visiteurs depuis le 10 mars 2007
Égreville, le jeudi 26 avril à 22h41
Publié le 12 janvier 2009
Tous droits réservés
Merci d'acheter le journal
Logo du Parisien

Feu vert aux premières éoliennes

Le préfet a donné un avis favorable à l'implantation de huit éoliennes à Mondreville et à Gironville. Un vent de fronde souffle déjà dans le sud de la Seine-et-Marne.

C'est une première dans le département ! Le préfet vient d'approuver la construction de huit éoliennes dans les communes de Mondreville et de Gironville. Il confirme ainsi l'avis favorable donné par le commissaire-enquêteur avant Noël. Un avis qui peut paraître logique puisque la 3e tranche d'éoliennes du même constructeur a déjà été acceptée dans le Loiret, à Sceaux-du-Gâtinais, à quelques kilomètres de Mondreville.

C'est le premier projet d'envergure du département qui aboutit, après une dizaine de dossiers mis en échec par différentes associations.

Cette nouvelle rend furieux Angelo Vigorito, président de l'Association pour la protection du plateau du Gâtinais-Sud (APPGS), qui se bat contre les éoliennes depuis deux ans. « Nous avons découvert l'arrêté du préfet cette semaine, quand il a été affiché à la mairie de Mondreville, alors que le courrier est signé depuis la fin décembre. On ne comprend pas. Le 29 décembre, nous avions envoyé une lettre au sous-préfet de Fontainebleau, afin de solliciter un rendez-vous avec le préfet. Nous réclamions notamment un référendum auprès de la population. On nous avait promis un rendez-vous. Et là, on est mis devant le fait accompli. Nous sommes très déçus. Maintenant, nous sommes obligés de faire un recours au tribunal administratif concernant ces permis de construire. »

Deux autres projets

De son côté, Pascal Leloup, agriculteur et président de l'association foncière de remembrement de Mondreville, est perplexe face à ce projet. « Nos instruments GPS pour les cultures peuvent être perturbés par les éoliennes. Et quid des installations techniques qui traverseront nos terrains ? »

Dans le nord du département, deux projets de champs d'éoliennes sont en cours. La communauté de communes des Trois-Rivières (qui regroupe notamment Saints, Chevru et Amillis) vient de lancer une étude pour une implantation. A Verdelot, une récente réunion publique a provoqué un tollé contre un autre dossier en cours.

Pascal Villebeuf

Non à l'éolien industriel Haut de page Recherche Contact À propos du site