Mise à jour : 16 novembre 2017
248390 visiteurs depuis le 10 mars 2007
Égreville, le lundi 25 juin à 10h27
Logo de La République de Seine-et-MarnePublié le lundi 19 février 2007 par :
La République de Seine-et-Marne

Les "anti-éoliennes" s'organisent

Les habitants du plateau gâtinais ont assisté nombreux - 160 environ - à l'assemblée générale de l'Association de protection du paysage du Gâtinais sud (APPGS), qui avait lieu cette semaine à Guercheville. Une affluence qui a surpris jusqu'au président, Angelo Vigorito, qui espérait bien mobiliser mais ne s'attendait pas à un tel succès, d'autant plus que de nombreuses communes étaient représentées. Plusieurs maires étaient aussi présents (au moins au début) ainsi que des propriétaires exploitants.

La réunion a commencé avec la projection d'un film, certes critique vis-à-vis des éoliennes, mais bien documenté et argumenté par des spécialistes, ce qui fait pendant à la brochure diffusée par l'Ademe (Agence de la maîtrise de l'énergie), qui, de son côté ne met en valeur que les aspects positifs.

Après la projection, un débat animé, parfois même assez vif, s'est instauré dans la salle.

Pour résumer la position de l'APPGS, le président exprime l'inquiétude des habitants devant un projet de parc éolien élaboré de longue date dans une certaine discrétion sans attendre une définition méthodologique de la part de la préfecture : « Surtout, il ne faut pas accepter une seule machine, dans aucun village. Après il sera trop tard ». Il évoque aussi des tensions, des manœuvres « d'intox », un harcèlement, des pressions et même des menaces.

Le Parc doit choisir

De même, tout en souhaitant un contact avec les responsables du Parc naturel régional (dont l'une des missions est la protection du paysage), qui, dans une posture de neutralité affichée, a entrepris de diffuser de l'information, il regrette cette attitude : « devant ce type d'installation, très imposante dans le paysage, alors qu'on vous « chicane » pour poser une fenêtre de toit et qu'on dépense des fortunes pour enterrer les réseaux, le Parc ne peut pas ne pas avoir d'avis. Il doit prendre position ».

En ce qui concerne le champ d'éoliennes de Mondreville-Gironville-Sceaux, la question devrait être abordée en conseil municipal mardi à Mondreville (plusieurs habitants de ce village étaient présents, estimant ne pas avoir été suffisamment informés, les informations ayant uniquement été distribuées par les promoteurs du projet). Forte d'un grand nombre d'adhérents, l'APPGS a décidé de poursuivre son action d'information et de concertation, notamment en relation avec d'autres associations de défense de la région. Le bureau est présidé par Angelo Vigorito, vice-présidente Ida Lecuyer, secrétaire Céline Gobier, trésorière Michèle Silvio. L'adhésion est de 15 € pour une personne 20 € pour une famille. APPGS, 12, chemin des fossés, 77760 Guercheville (tél. 01.64.24.25.59).

Non à l'éolien industriel Haut de page Recherche Contact À propos du site