Mise à jour : 16 novembre 2017
248335 visiteurs depuis le 10 mars 2007
Égreville, le dimanche 24 juin à 5h15
Publié le 17 novembre 2008
Tous droits réservés
Merci d'acheter le journal
Logo de La République de Seine-et-Marne

Bocage et éoliennes industrielles

L'ADERE a tenu son assemblée générale le samedi 25 octobre à Egreville en présence du conseiller général, Christian Frot et Bruno Baschet, maire. Cette Association de défense de la région d'Egreville est née en avril 2007 devant un projet d'éoliennes géantes, finalement refusé. Charles-Henri Saïller, le président, rappelle l'enquête publique de Mondreville d'octobre et le projet d'août dernier à Villebéon, refusé.

La trésorière, Nicole Barrois, aussi présidente de l'ADEVA sur Villebéon, remercie l'équipe de Villebéon d'avoir tenu ses promesses électorales. Bruno Baschet répond pour Egreville : le débat a été tranché, aucun projet n'est en cours. Christian Frot rappelle que le préfet décide, en se basant sur l'enquête publique et les décisions des élus. Il poursuit, avec le futur PNR du Bocage Gâtinais, il aidera pour le bâti, même des particuliers, il favorisera le développement, notamment du tourisme, mais n'interdira ni les carrières, ni les éoliennes. Dominique Mette, secrétaire, détaille les actions de l'année : travail d'information et implications, coopération avec d'autres associations et d'autres communes. A noter, les 18.800 visites du site www.adere-egreville.org. Au sein de la Fédération Environnement Durable, l'ADERE est active : la manifestation du 4 octobre, à Paris, avec un fondateur des Verts, Antoine Waechter, a généré une plateforme européenne appelée EPAW.

Et ce mercredi 12 novembre, le maire de Montmachoux, Jacques Rousseau, a informé le conseil municipal d'une proposition de six éoliennes : 3 MWatt chacune, entre Esmans et Montmachoux au pied du village (Tertre Doux/Poiriers) par Eco Delta Développement. Aucune délibération n'a eu lieu. En fin de conseil, le maire a profité de la présence non prévue de l'ADERE pour écouter leurs arguments et il a sollicité l'avis de l'assistance.

Non à l'éolien industriel Haut de page Recherche Contact À propos du site