Mise à jour : 16 novembre 2017
238857 visiteurs depuis le 10 mars 2007
Égreville, le mercredi 24 janvier à 8h42
Publié le 15 novembre 2007
Tous droits réservés
Merci d'acheter le journal
Logo de L'Yonne Républicaine

COLLECTIVITÉS / Val de Sauzay

Des communes dans le vent

Mardi soir, la communauté de communes du Val-de-Sauzay était réunie à Corvol-L'Orgueilleux. Les élus ont commencé par modifier les statuts de la collectivité. En effet, depuis l'an dernier, les communes de Varzy et de Cuncy-lès-Varzy lui avaient confié la mise en place d'une zone de développement de l'éolien (ZDE) sur leur secteur. Un domaine dans lequel le Val-du-Sauzay n'était pas compétent. « Les compétences économiques et d'aménagement ne suffisent pas. Le mot éolien doit figurer dans nos statuts », a résumé Michel Noël, le président. Avec une voix contre et 20 pour, la modification a été votée. Bernard Breuzard, de Cuncy-lès-Varzy, a expliqué son vote négatif par sa volonté que « l'on parle plus de l'impact visuel de l'installation d'éoliennes ». « Désormais, nous avons une compétence totale pour l'éolien. Et cela sur l'ensemble du secteur couvert par la communauté de communes », a précisé Michel Noël. A Menou par exemple. En effet, la commune a été démarchée par une société différente d'Eole-Res avec laquelle le projet de Varzy-Cuncy pourrait voir le jour.

Pour Jacques-Edgar Rosa, de Saint-Pierre-du-Mont, la question de l'éolien doit dépasser les opinions égoïstes des uns et des autres. « Dès la fin de la première année d'exploitation, ce sont 150 000 euros qui reviendront dans les caisses de la collectivité. Cette rentrée d'argent, garantie par un contrat, pourrait permettre de réaliser d'autres investissements aidés qui apporteront du confort aux gens qui vont venir après nous. L'éolien peut être une amorce pour autre chose. Nous devons penser à l'intérêt général », a déclaré l'élu.

Huis clos

En fin de séance, le président a demandé un nouveau huis-clos, afin d'évoquer l'avenir proche d'une entreprise qui pourrait être confrontée à des soucis d'emploi. « Ce n'est pas la peine d'alarmer les gens, nous avons déjà eu suffisamment de souci avec GDX », a commenté le président.

Non à l'éolien industriel Haut de page Recherche Contact À propos du site